Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sarko Code : le vote Sarkozy décrypté (pour les nuls)

 

medium_projet_delinquance_sarko.jpg

 dessin d'Honoré pour Charlie Hebdo

 

En ce mois d’avril 2007, les Français ont voté massivement pour Nicolas Sarkozy. Pourquoi ? Les raisons sont sans doute multiples. Parallèlement, Fin de partie n’a jamais attiré autant d’internautes. Vous êtes déjà plus de 10000 à en avoir ouvert au moins une page ce mois-ci. Je tenais bien sûr à vous remercier – au moins ces heures de travail ne sont-elles pas vaines.

Les pages les plus lues, ou du moins les plus visitées – après tout, il n’est pas dit que tous ces internautes lisent vraiment ce sur quoi ils tombent par inadvertance ! –, se sont pas forcément celles que j’attendais. En avril, les études par mon ami Sébastien des films de David Cronenberg (A History of Violence en tête) se trouvent en bonne place. Les entretiens avec Éric Bénier-Bürckel et Stéphane Beauverger sont également bien placés, ainsi que certains chapitres de mon analyse de Ténèbres de Dario Argento, et mes textes sur les romans de Maurice G. Dantec. Contre toute attente, Borislav Pekić, Jean-Michel Truong et Raymond Abellio font toujours recette, tout comme ma fiction heureusement inachevée Et Expecto, grâce aux illustrations de Giger. Mais la championne toutes catégories reste, depuis sa mise en ligne, ma descente en flammes de l’enfer de La Passion du Christ, l’infâme brouet de Mel Gibson qui est aux Écritures ce que Romeo + Juliet est à Shakespeare. Enfin, les notes les plus récentes sont évidemment de la partie.

Il faut avouer que les termes de recherche utilisés par les internautes sur Google et autres moteurs, ont de quoi m’étonner… Si « transhumain » reste leader, à une courte tête devant le mystérieux « vig- » (hein ?) et son cousin « vi- », « giger » et autres « hr giger », décliné sous toutes ses formes ne faiblissent pas. « la passion du ch- » et « la passion - » suivent de près, avec diverses variantes (« the passion of c- », « passion du chris- », « passion christ », etc.). À noter, le bon score du mot « existenz », ainsi que celui de « la haine » (la plupart des visiteurs inconnus se connectent via Google Images). Le reste est très troublant. Passons sur les visiteurs qui s’échouent en ces pages en effectuant des recherches sur « schizophrénie » (et sa variante sans accent), « naturalisme » ou « dasein » (véridique !). Mais depuis quelque temps, ce blog pourtant respectable est devenu la proie des obsédés sexuels de tous poils qui, le regard lubrique, sillonnent la Toile à la recherche de visions croustillantes. Ainsi, entre « la passion - » (1,00% des mots-clefs) et « hr giger » (0,89%), trouvons-nous l’incongru « gros vagin », qui représente tout de même 0,96% des recherches conduisant à Fin de partie. Et « gros vagin » n’est pas seul, même si, bizarrement, « cul » manque à l’appel (erreur que ce billet va sans doute réparer...). Par chance, la « femme mûre nue » a disparu du top 20, tout comme l’inconvenant « gros sexe » et ses variantes, ou comme cet affreux « couple exhibitionniste » – mais « exhibitionniste », tout comme « gros seins » et, plus étrange, « gros siens », résistent à des mots-clefs plus décents. Peut-on dès lors penser que parmi les 31% d’électeurs ayant glissé le bulletin de vote « Nicolas Sarkozy » dans l’urne dimanche, un petit nombre d’entre eux se soit simplement égaré, l’esprit plein de « gros seins », à la recherche d’une « femme mure nue » avec ou sans accent ?...

Le plus drôle, évidemment, est que cette note et ses tags de circonstance risquent fort d’attirer de nouveaux satyres en ces lieux pourtant austères. Il me faudra par ailleurs vérifier si, dès demain, une improbable recherche « cecilia gros vagin » ou « sarkozy gros sexe » nous ramène ici…

 

Lien permanent Imprimer 9 commentaires

Commentaires

  • Yo Man, Pastafaraï,

    Tu sais que ces "gros seins", j'en connais peut-être bien l'auteur... Pour ne pas donner son patronyme en pâture, il te suffit de savoir qu'il travaille aujourd'hui dans une ville dont l'équipe de foot va aller faire cui-cui en deuxième ligue... Le Docteur Dre, bien sûr! Hé bien figure-toi qu'il paraît que, contre toute attente - mais c'est sans doute une couverture - il adorait les "gros seins". Véridique!
    Bon bien sûr cette hannetonade n'a pas pour but de faire monter tes stats "gros seins" mais est vouée à s'auto-détruire dès lecture...
    Peut-être bientôt un mot-clef "grosses élytres turgescentes"?

  • Fin de Partie, un repaire de globophiles ?
    Eh bé, c'est du propre... :-)

  • Que veut donc dire "globophile" ? Amoureux des gros seins ? Vous ne les aimez pas, vous ?...

  • C'est ça, c'est la terminologie précise (véridique).

    Mouais... Disons que ce n'est pas ce dont je raffole le plus. Un joli petit postérieur me fera toujours rêver davantage. Serais-je donc "callipygiste" ?

    :-)

  • Tapant comme à mon habitude sur Google des vers enfiévrés pour rester en contact avec le monde (celui de ce jour "un sexe très gros Bayrou débat sans viagra"), je suis arrivé chez vous et j'en profite donc pour relire vos propos sur Beckett...

    Trêve de plaisanteries, mon commentaire a surtout pour but de vous féliciter à nouveau de votre blog et de sa fréquentation ! (même si je regrette la moindre place ces temps-ci laissée au cinéma).

  • Cher Ludovic, merci ! Le cinéma sera encore à l'honneur ici, mais Sébastien et moi, quand il s'agit d'étudier un film, avons besoin de beaucoup de temps... Il y aura dans les mois à venir des textes consacrés à Argento (Ténèbres toujours, mais aussi Non ho sonno), à Hou Hsiao-hsien encore (sur Café Lumière et Three Times) peut-être à Cronenberg, peut-être à Brisseau (sur Choses secrètes et Les Anges exterminateurs), peut-être à Guy Maddin, peut-être à Weerasethakul, et, si nous en avons le courage, un texte à quatre mains sur Inland Empire... Et sans doute une critique assassine d'un très mauvais livre sur Argento aux éditions eRe.

  • Les stats continuent d'augmenter, et "gros vagin" remonte au classement. Bientôt champion ?
    Cher hanneton, grâce à toi et à ton épinard géant, les grosses élytres turgescentes seront désormais accessibles via Google !

  • Vous plongez dans un abîme de perplexité tous les pauvres visiteurs qui, fort peu originaux, arrivent chez vous par les fenêtres des voisins (lesdits voisins tentant pour leur part d'attirer le chaland en wikipédiant les chieuses...), en sachant presque d'avance ne trouver aucune glande mammaire protubérante entre vos lignes. Votre analyse du vote Sarkozy me convainc éminemment, je m'endormirai plus sereine ce soir.

  • Ah oui Nathalie, en fait la majorité des visiteurs, fort heureusement, vient ici via un lien, ou connaît déjà le blog ! Mais si je peux repêcher une âme égarée, autant m'en donner les moyens !
    Rassurez-vous, des textes plus sérieux sont en préparation !

Les commentaires sont fermés.