Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nicolas Sarkozy, l'uchronie

 

medium_sarko_salut.jpg

 

À deux jours du second tour des élections présidentielles, les anti-sarkozy enfoncent le clou. Plusieurs écrivains de science-fiction ou d’autres « mauvais genres », s’engagent contre le candidat UMP. Bien sûr, la plupart de ces « short-short stories » sont des caricatures, souvent outrancières. Bien sûr, le spectre de la dictature, du totalitarisme, est brandi inconsidérément, comme si Sarkozy était un petit Führer en puissance, ce qu’il n’est assurément pas – le danger, je l’ai dit, est ailleurs. Bien sûr, « offrir des champs de vision » n’est pas à la portée de tout le monde – il y a peu de bons textes, et certains sont même très mauvais. Bien sûr. Mais quand la plupart des auteurs français de science-fiction et d’imaginaire, et parmi eux les plus remarquables comme Alain Damasio, Stéphane Beauverger, Catherine Dufour, Serge Lehman, Francis Berthelot ou Fabrice Colin, sans oublier Ayerdhal, Jean-Claude Dunyach, Sylvie Denis ou Roland C. Wagner – en fait, peu manquent à l’appel, même si pour l’heure beaucoup n’ont pas encore donné leur contribution –, quand tous nous prédisent qu’avec Sarkozy au pouvoir l’avenir ne sera pas des plus agréables, il faut savoir les écouter.

 

L’appel et les microfictions sont disponibles par exemple sur bibliosurf.com, la librairie en ligne de Bernard Strainchamps (ex-patron du site mauvaisgenres.com).

 

Sans oublier, ici-même : Nicolas Sarkozy, le fist-fucking de masse considéré comme l’un des beaux-arts

Lien permanent Imprimer 3 commentaires

Commentaires

  • Perso, je trouve que le bras levé n'est pas nécessaire.
    L'histoire ne repasse pas forcément les plats. Par contre, il faut combattre ces idées régressives.
    Que des personnes pensent qu'un projet de société puisse reposer sur la phrase travailler plus pour gagner, libre à eux.
    Mais pas derrière un mur et pas contre.
    En janvier 2006, j'avais déjà produit une courte vidéo intitulée "un doux réveil sous sarko". J'invite tous les "partisans" (Sarkosy a l'art de retourner les mots à son avantage) à apprendre la prière :
    http://www.ruedesboulets.com/spip.php?article78
    et une autre plus récente intitulée "Sous Sarkozy, l’égoïsme se porte bien", coeur du problème.
    http://www.ruedesboulets.com/spip.php?article160

    Bonnes visites. BS

  • 'ai mis un peu de temps à y revenir, lire tranquillement les commentaires de tous et chacune à ton bel article, Olivier. Et finalement, tel un candidat à la présidentiel, me répondant à moi-même sur ce blog où les commentaires s'épuisent, j'y reviens. Car vois-tu, je l’aime bien ton discours sur le travail et l’argent, et je l’ai dit hier à retardement dans les commentaires de ton trécédent article. Mais un truc me navre : pourquoi, en ne cessant d’affirmer ton “socialo-démocratisme” très Bayrouiste, as-tu voté dès le premier tour pour cette conne néo-vichyste de Ségo ? Les millions d’analystes brillants qui ont cédé à l’injonction utilitaire du PS ne se les mordent-ils pas un peu, en comprenant mais un peu tard, qu’ils n’auraient pas dû aussi bien s’y faire prendre ? Parce que finlement, tu auras, avec toute l’amitié réelle et le respect que je te porte, appelé à voter conformisme dégueulaire au deux tours?... Joli bilan ! Très cordialement,

    blog de campagne : http://francemoinsj.canalblog.com

  • Enfin Bernard, le bras levé c'est de la pure provoc de mauvaise foi ! Une mauvaise foi qui répond à celle des sarkozystes qui présentent Royal comme une crétine ectoplasmique. Je ne cesse de répéter que pour moi Sarko n'est PAS un facho. Contrairement à ce que les textes de l'appel des auteurs SF, que tu as toi-même mis en ligne sur ton site du reste, ne cessent de nous dire... C'est même l'une des raisons - en plus de la qualité très disparate des textes en question - qui m'a poussé à relayer l'info sans mettre les fictions en ligne.
    Merci pour ta visite, et pour tes liens !

    Merci Serge. Ouais je sais, je n'ai voté Ségolène Royal que parce que Bayrou était trop loin dans les sondages... J'espère que François Bayrou réussira à créer son grand parti "central" pour 2012...

Les commentaires sont fermés.