Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Malaise dans la civilisation

 

 

medium_sarko-salut-romain-ap.jpg

 

Nicolas Sarkozy est Président de la République, avec 53% des voix. Soit un peu moins que ce que prévoyaient les sondages (environ 54%), mais suffisamment pour ne faire aucune concession aux dizaines de millions de Français qui n'ont pas voté pour lui.

 

Et Ségolène Royal, dont je doutais de la volonté réelle d’être élue, a effectivement l’air infiniment soulagée

 

Putain.

 

Lien permanent Imprimer 13 commentaires

Commentaires

  • Dis donc, cela devient un exercice imposé, cette main tendue ?
    Tu en as désormais (ainsi que tes copains uchronistes qui auraient mieux fait, pour le coup, d'écrire de la bonne SF avec comme sujet : Royal DEVENUE présidente...) pour cinq années, sauf débarquement des Martiens, arrivée des Cosaques ou venue de l'Esprit saint...
    Qui souffle où il veut, même à gauche paraît-il...
    Evidemment, cela n'a pas loupé : quelques crétins, dont l'inénarrable Delanoë, se sont empressés d'agiter le chiffon rouge : même si la France entière, à l'exception du maire de Paris, avait voté Sarkozy, nul doute qu'il se serait dressé sur ses ergots pour rassurer le peuple en lui déclarant qu'il peut compter sur lui...
    Vivement qu'il saute, celui-là tient... L'hyper-festif commence à sérieusement me fatiguer...
    Et comme pour m'aventurer dans la Zone, je ne peux pas utiliser des rollers...

  • C'est exactement ce que je me suis dit, en la voyant après l'annonce des résultats : qu'elle semblait soulagée.

  • Juan, toute cette foule excitée comme dans un match de foot, qui agite des ballons pour fêter la victoire de Sarkozy, ce n'est pas du festif ?

  • Le pire est qu'elle a l'air tout à fait prête à recommencer.

  • Ce soir j'ai vu la naissance d'une grande dame : remarquable Ségolène Royal.

  • Quel mépris pour la démocratie. Que d'insultes pour près de 20 millions de Français. Et quelle incompréhension du petit jeu auquel l'actrice - fort mauvaise, soit dit en passant - Ségolène Royal s'est livré...

    La gauche a perdu ce soir parce qu'elle croyait pouvoir gouverner sans le peuple. Celui-ci s'est réveillé. Il était temps.

  • "Quel mépris pour la démocratie. Que d'insultes pour près de 20 millions de Français."

    En admettant que cela soit vrai, qu'est-ce que cela est censé étayer ou réfuter ?

  • Ainsi, M. Souchet, si le peuple français avait majoritairement voté pour Royal, il se serait trompé (puisque selon vous il vient de se réveiller... après cinq années de droite chiraco-sarkozyste au pouvoir, passons), mais s'il vote Sarkozy, on n'a que le droit d'applaudir et de féliciter ses adversaires, alors même qu'on considère l'ensemble du programme de Sarkozy comme une promesse de régression sociale phénoménale. Non, monsieur.

  • Mireille Mathieu chantant la Marseillaise, entourée de Faudel, Miss Dominique, Enrico Macias, Johnny, Clavier, Réno...j'en passe et des meilleures.

    Même Delanoë n'y aurait pas pensé.

  • Ouf. Enfin, le changement ! Hein ? Déjà 3 présidentielles perdues par la gauche ? Et puis un nouveau président proche du peuple qui fête sa victoire au Fouquet's, l'avenue de la beaufitude. Contradictions ?

  • A peine avais-je endeuillé le rebord d'une fenêtre qu'une voiture brûlait dans la rue.

  • Germain, il suffit. Est-ce insulter les électeurs de Nicolas Sarkozy, que de ne pas se réjouir de sa victoire ? Est-ce insulter la démocratie, que de m'inquiéter de l'intransigeance avec laquelle - il nous a prévenu entre les deux tours - il mettre son programme en oeuvre ? C'est vous qui devenez insultant. Et ne jouez pas à ce petit jeu avec moi...

    Juan : Delanoe peut agacer, mais ce que je constate, moi, c'est que depuis qu'il est à la Mairie de Paris, mon quartier s'est littéralement transformé. Désormais il y fait bon vivre. Le tramway est une incontestable réussite. Les trottoirs se sont élargis. Les bâtiments, les chaussées, sont remis en état. Les médiathèques de Paris ont recruté des responsables compétents pour moderniser les pratiques - les rendre plus efficaces. Etc, etc. La voiture ? Pff. Les bus, le métro, le tramway, ce n'est pas pour les chiens, si ?
    Je remarque d'ailleurs, ayant travaillé dans des villes de gauche et d'autres de droite, que la recherche d'efficacité n'a strictement rien à voir avec l'étiquette... Quand j'entends les hurlements de joie, les rires, des militants, là, je me bidonne. Faut être un peu simplet pour chavirer de bonheur à une élection. C'est un peu comme si le peuple français avait rendu un vibrant hommage à Aymé Jacquet avant que son équipe ait joué le moindre match... Avoue qu'il n'y a rien de plus con ! Et je ne dis pas ça seulement pour l'UMP, hein.

    Le boulet (BS ?), j'ai noté moi aussi, le coup du Fouquet's. Anodin, mais révélateur. Quand on se prétend proche du peuple, il y a mieux...

  • Qualifier le résultat d'une élection de malaise n'est pas très courtois pour les électeurs majoritaires.

Les commentaires sont fermés.